Posts Tagged Ce sont des cylons et ils ont un « Plan »…

Bonne année dominicale

Jeudi 9 janvier 2014

EDIT : Tiens, le minuteur de publication a merdé et je ne vois ça que ce jeudi…. Honte sur moi pour ce retard !

Bonne année tout le monde ! Pour bien commencer l’année, j’ai essayé de trouver des vœux vidéo sympas comme je l’ai déjà fait ici. Mais rien de passionnant sous la main. Publicis a bien géré apparemment, mais il faut une webcam pour voir la vidéo, et je n’en ai pas, donc tant pis.

Alors, j’ai mis la main sur une vidéo du feu d’artifice de Dubaï pour le réveillon. Un petit truc simple, entre copains, à la cool. D’une durée de 6 minutes, 6 millions de budget, 200 techniciens, 10 mois de préparations, feux d’artifices sur 96km de côtes et principalement sur la Burj Khalifa, la tour la plus haut du monde (828 mètres). Et 500 000 feux déclenchés. Une paille… Je faisais pareil à 14/15 ans avec mon cousin, derrière le garage des parents ou sur le parking d’une salle des fêtes costarmoricaine.

Voici un aperçu, en vous souhaitant encore une fois une bonne année et [insérez ici un vœu lambda type santé, sexe, travail...].

New Years 2014 Dubai Burj Khalifa Eve Fireworks… par MersEtOceans


La Photo Dominicale #143

Dimanche 8 juillet 2012

Une image à la con pour placer en douce un site ultra-déprimant.

C’est vraiment triste quand même votre propre bébé sait que vous êtes un abruti.

Tout ça pour placer le site de la ligue des policiers d’état-civil. Un site qui répertorie les noms donnés aux bébés dans un style… aléatoire.

Orthographe déplorable, noms anglo-saxons mal compris, partie de Scrabble mal embarquée… C’est navrant, c’est triste, c’est improbable.

Mention spécial à « O-D-I-L ». Les connaisseurs reconnaîtront le génie. :D

Via Alt-Tab.org.


Critique Film – The Prodigies

Samedi 26 mai 2012

Le film :

The Prodigies, film d’animation français d’Antoine Charreyton (2011). Librement adapté du livre de Bertrand Lenteric : La Nuit des Enfants Rois, publié en 1981.

Le synopsis :

Ils sont cinq, cinq adolescents prodiges dotés d’une intelligence hors norme, capables de prendre le contrôle de nos corps. Ils ne se connaissent pas encore, mais ont conscience de leur différence. Jimbo Farrar est comme eux, et il a décidé de les réunir à New York. Mais la nuit de leur rencontre, ils sont sauvagement agressés dans Central Park. Dévastés par l’épreuve, puis trahis par le monde adulte, ils décident alors de devenir maîtres de leur destin. Ensemble, liés pour ne faire plus qu’un, leur force et leur vengeance seront sans limite. Jimbo va devoir choisir : combattre ses cinq semblables, ou se joindre à eux et abandonner ceux qu’il aime…

La critique :

Voilà un film qui m’avait fait envie et puis en fait non. Les critiques n’étaient pas extraordinaires et m’avaient poussé à lui préférer Kung Fu Panda 2, sorti la semaine suivante.
Mais j’ai fini par le regarder. 1h30 passées très vite. En effet, ça bouge et on ne s’ennuie pas. Les bases sont jetées un peu vite, mais elles sont complétés par de nombreux flash-back aux moments importants. On parle ici d’un adulte qui cherche des ados qui ont  les mêmes capacités que lui. Et tous ont été plus ou moins chahutés. Il y a un peu de X-men.
Tout dérape quand, une fois les surdoués réunis, ils se font agressés, et on ne peut pas dire que ce soit un « petit » vol à l’arrachée : quatre d’entre-eux sont violemment tabassés et la dernière est violée de surcroît.
Bref, les jeunes sont choqués (on le serait à moins), mais décident de se venger. S’en suit les tentatives de Jimbo de les raisonner, pendant que les ados ne font pas dans la dentelle. L’histoire reste sans réel suspense, on se doute de la fin. La seule surprise fait que le film à une fin un peu à la con…

L’action est crûe, certains diront très violente, mais encore pas tant que ça à mon goût (il y a des morts à la pelle, certes, mais des « rapides » et plutôt « propres »). Et les scènes de baston sont pas mal foutues, avec de sympathiques mouvements de caméras, des bullet-time sans excès. Quand le héros ou les jeunes perdent les pédales, ça devient parfois bordélique. Mais je trouve que ça colle bien à l’esprit justement.

L’animation est correcte sans plus. Le chara-design est un peu particulier, il faut que ça plaise. Mais moi, ça m’a plu. Par contre, le chara-design des ados, c’est vraiment, vraiment, trop convenu. Sérieux, 5 personnages à créer ? Facile :

  • un petit blanc qui sera le chef
  • un grand black à dreds
  • un gros roux (qui est vraiment moche, mais c’est un roux, normal)
  • une jolie blonde
  •  une asiatique discrète (coiffée à la Chun-li, évidemment !)

C’est bon, il y a à peu près parité en filles-garçons, en couleurs de cheveux et en couleurs de peau. C’était dans le cahier des charges de faire le plus possible cliché ? :D
Alors d’accord, cela n’impacte pas beaucoup le film. Mais c’est représentatif de son manque de surprise.

La conclusion :

Globalement le film m’a passé ma soirée, sans m’enflammer mais sans ennui. Je suis plutôt mauvais pour donner des notes, mais à chaud, je dirais 6/10.


La Photo Dominicale #130

Dimanche 8 avril 2012

En cette fin de soirée, l’équipe du cabinet dentaire du docteur allemand Klaus Löhlein. Un recrutement ciblé…

Le détail est sur le site du cabinet. Soit c’est un hasard, soit M. le docteur a des besoins particuliers en termes de paires de… compétences…… :D


La Photo Dominicale #117

Dimanche 8 janvier 2012

Je pense être prêt. Être parent n’est pas une décision facile, et à ne pas prendre à la légère. Toutefois, j’ai trouvé un mode d’emploi plutôt pratique (et surtout très complet) pour élever des enfants. Avec ça, on est parés, plus d’excuses pour ne pas avoir de mouflets… :D


La Photo Dominicale #102

Dimanche 18 septembre 2011

Whouuuu quel week-end de folie ! Je n’ai pas arrêté de sortir… Une fois pour le courrier, une fois pour les courses, une fois pour les poubelles. Un week-end de dingue je vous dis !

Bon, alors, pour ce dimanche une analyse d’un style vestimentaire américain : les « thugs ». Je n’ai pas vraiment de traduction pour ce mot. Mais les images parlent d’elles-mêmes. Et en plus, elles proposent deux hypothèses sur le phénomène…

 

Via 9gag.com.

 


Chats et pouces opposés

Lundi 7 mars 2011

Oui, imaginez la fin du monde tel que nous le connaissons. Après des années de lolcats et de photos tromeugnonnes, la revanche de tout un peuple. Un peuple le pouce levé et  épris de liberté. Des chats avec les pouces opposés. De quoi rebattre tous les cartes sur l’espèce prétendument « supérieure » qui dirige la planète…

Cela commencera par les besoins primaires (le lait) et des attaques de gangs isolés :

Puis des leaders surgiront et nous finirons dans des paniers au pied des cheminées… Ou dans les cheminées…

Profitons-en, tant qu’il est encore temps…


La Photo Dominicale #50

Dimanche 19 septembre 2010

Pfiouuu 50 déjà…

Bon, ce soir, pas d’idées, rien dans la semaine que j’aurais pu stocker pour aujourd’hui. Du coup, j’ai jeté un œil sur les sites web « valeurs sûres » pour trouver des trucs. Et quand on cherche la facilité, on trouve… un chat. Avec un chat dessus. Pardon.

Via Succeed Blog. Pour me faire pardonner de cette facilité du LoLCat, un article qui dénonce la manipulation de ces sales bêtes.


Simon’s cat vs. Maru

Jeudi 19 août 2010

Le chat de Simon est de retour.

Mais si, souvenez-vous, il y a un an tout juste, je vous proposais de regarder les aventures d’un chat ordinaire. Un chat qui déchire des trucs, qui fait chier… Un chat quoi. C’était le chat de Simon : Simon’s Cat.

Une nouvelle vidéo est apparu hier sur le web (merci Ecrans.fr !). Cette fois, Simon a le malheur de laisser traîner une boite.

Bah oui, c’est bien connu, les chats, ça aime les boîtes. Ce n’est pas le demi-Dieu Maru qui dira le contraire. QUUEEEUUUUAAA ? Vous ne connaissez pas Maru ? Mais si, je suis sûr que vous l’avez déjà vu.

Bah oui, il s’appelle Maru ce chat ! A propos de Maru : il vient de remporter la palme du chat préféré du Web sur le site Urlesque. 40 000 votants en finale tout de même ! Dont moi, j’avoue. :D

Maintenant, quel est votre chat préféré ? Maru ou le chat de Simon ? Je dois dire que j’ai une préférence pour le chat de Simon, pour l’ensemble de son œuvre… :P


Je suis ingénieur informaticieeeennnn…

Lundi 10 mai 2010

Ça tourne sur le net depuis deux jours. Et ça sort d’une nouvelle émission de télé-poubelle de TF1 : L’amour à l’aveugle. En gros, tu mets des mecs et des nanas dans le noir, et tu regardes le play-boy de service draguer la moche et finir par découvrir… qu’elle est moche.

Et arriva Julien. Julien est roux. Mais Julien n’est ni frais, ni pratique. Il est également ingénieur informaticien. Et rien que pour salir notre belle profession pleine de charmes, je le conchie. Julien est un cas à part, que j’appellerais « cassos-qui-se-prend-pas-pour-de-la-merde ». « Je suis ingénieur, donc intelligent, respectez-moi, bande de serveurs minables, sous-sol de la société. Vous n’êtes que des mains, je suis LA science. » Et j’ai aussi des chevilles visibles sur Google Earth (même en pleine campagne).

Le poids des mots, le choc des photos images (?) :

Et dire que, d’après lui, c’est son physique qui l’empêche de trouver une copine…

« Je pense que je représente bien les roux ». Le roux pue, transmet des maladies, et devrait disparaître (sauf Kara : faut garder des échantillons pour la science). Mais dans ma liste d’élimination progressive des gens différents, Julien prend la priorité sur les roux, et tous les autres d’ailleurs. De loin. Il sera content de passer avant tout le monde.

Oui, j’ai une liste d’élimination progressive des gens différents, pas vous ? Ô_o Tssss… Tout le monde en a une, voyons ! De nos jours, les vieilles habitudes se perdent…