Vos articles

Pensée Profonde

jeudi 26 mars 2009
Celui qui lit ceci est un idiot  





Ce message vous est offert par Adrien



[Note du propriétaire : Ne jamais laisser un intrus visiter l'arrière-boutique du blog à l'avenir...]

Pas un hasard : un Signe Divin !

lundi 27 novembre 2006

Un article qui m'a été envoyé par Christopher, un collègue un tout petit peu superstitieux 🙂

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Moi je crois qu’il faut faire attention au geste insignifiant du quotidien, j’y porte beaucoup d'attention parce que je crois que tout le monde à un ange gardien ou un truc dans le genre qui se manifeste de façon concrète mais pas forcément compréhensible de tout le monde…(mon ange gardien c’est Biouman !!)
Exemple a l’appui… Mercredi dernier, après seulement 1 heure et demie de cours de programmation, une  pause s’impose, qui dit pause dit café (quand le porte-monnaie le permet) et ce jour là, quel aubaine : une pièce de 1€ dans mon portefeuille… Son heure est arrivé de faire des petits (bah oui quand la machine rend la monnaie, paradoxalement le porte-monnaie est plus lourd !! C’est scientifique !)
Pour une fois j’ai décidé de prendre un café (au lait) au première étage du bâtiment (en général, je vais à la cafèt' qui sent le moisi)… Mouth (un pote) prend un café avant moi… Je suis dans la file d’attente juste derrière lui. Le café servi pour Mouth, c’est a mon tour… J’insère la pièce et là, comme par hasard (et ceci n’est pas un hasard mais un signe), la pièce de 1€ ne passe pas, après plusieurs tentatives d’introduction et de frottage de pièce… Rien à faire la pièce ne passe pas et là je réalise que c’est un signe divin que j’ai su interpréter, cela doit sûrement vouloir dire que je ne dois pas prendre de café !!
Et là, Mouth qui me fait « Tiens ça passe pas ta pièce, bizarre… C’est pas grave, j’ai de la monnaie, voilà 40cts pour ton café », moi je lui dit : « Si le pièce ne passe pas, c’est qu’il ne faut pas que je prenne de café, c’est con mais j’en suis sûr » ,cette intervention fait sourire gentiment mon collègue… « C’est débile mais je suis pas confiant… Allez… Merci Mouth pour la monnaie ». J’introduis les 2 pièces de 20cts qui passent correctement, j’appuie sur le bouton « café au lait », la machine se met en branle, «Ding», le café est prêt… Cool.
J’ouvre le capot en plastique pour saisir le verre… Je saisis le verre et là, même pas le temps de porter le verre à la bouche qu’une flaque de café au lait bouillant avait repeint d’une couleur de chiasse le sol devant la machine (une flaque de 40 cm de diamètre).
Mouth a bien rigolé mais je me suis senti seul parce qu’il y avait quand même 5-6 personnes près de la machine… Le nettoyage m'a coûté deux aller-retour au toilettes (heureusement toutes proches) pour aller chercher du sopalin et hop à 4 pattes à essuyer (c’est quand même humiliant !). Voilà, cet endroit de l’établissement n’a jamais été aussi propre maintenant…
Tout ça pour dire que ce qui peut être un hasard pour certains, la pièce qui ne passe pas, peut être interprété comme un signe venant de je ne sais où ! Quelque part on essaye de m’aider mais je ne profite pas de cette chance, je préfère me borner à insister…
Maintenant j’ai retenu la leçon : rien n’est hasard, tout est calculé, et malheur à celui qui voudra changer les choses !! 

IUT Saint Malo

lundi 18 septembre 2006

Mon cher Vincent m'a envoyé un article que je publie ici avec plaisir, n'hésitez pas à en faire de même !!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ma plume étant une référence dans le monde de la littérature
nihilo-inutile, je fait pars ici dans ce piètre texte qui n'a même pas
le mérite d'etre manuscrit, d'éléments caractérisant ma pitoyable
existance, jeeeeeeeeeeeeeeeee vais donc raconter à ceux que ca n'intéresse
pas plus qu'un discours de douste blazy sur les quota appliqués en 2003
sur les pommes de terre d'asie septentrionale, les déboires qui m'ont
poussés moi, Vincent, fier malouin, élite bretonne, pouilleux français à
saccager mon existance scolaire.. je vais donc rafraîchir pour les
connaisseurs et enrichir d'un maniere sans égale la triste mémoire de
mes lecteurs adorés.

j'ai toujours été un élève travailleur plus que certains sans aucun
doute, moins que d'autre parfois...
mon accession a l'iut gtr de saint malo a favorisé mon accession au sein
d'une communauté de jeunes gens décalés mais fort sympathique et
horriblement trop masculin, mais que diable... on s'en foutait.

L'année se passait pas trop mal.... avec des notes plus que juste mais
enfin bref "ca va le faire t'inquiètttte"

Juin 2005 : 9.69 de moyenne générale dans le top 3 en matiere littéraire,
tranquillou en info et réseau.... bref des trucs importants quand même...
et bein non merci au revoir.

Style on a trop d'élèves, on peut en sacrifier, ceux qui sont nuls en
electronique par exemple, matière que je conchie.

Là s'arrète ma vie d'étudiant scientifique pour m'engager dans un cursus de
droit beaucoup plus appréciable et autrement plus passionant... Mais le
sujet n'est pas là.

Hier alors même que mon morceau de sucre commence à s'enrichir d'une
couleur marronnée à l'instant où il rencontre mon café au lit brûlant,
mes yeux s'arrêtent sur un article du ouest torchon, journal régional
que les clochards plébiscitent par son pouvoir isolant lors des rudes
hivers...
Cet article intitulé "Manque d'élèves a l'iut" me rappelait que le
département gim de l'iut ne faisait déjà pas le plein des années
auparavant, mais ici il était question de notre cher départment GTR, à
savoir que l'iut, pour faire face a la désertification des élèves dans
les secteurs scientifiques, vont donner des cours, non pas à des
etudiants polonais qui payeraient moins cher leurs frais d'inscription
mais à des etudiants bacheliers certes, mais professionellement, et oui
des Bac Pro à l'iut en gtr, suivant des cours de mise à niveau.... Et
moi je lis ça...
Amusé mais certes décontenancé cela va sans dire....

L'info se passe de commentaires.
Même à la fac on te fait pas de coup de pute pareil.