février, 2013

La Photo Dominicale #176

dimanche 24 février 2013
Coincidence ? Je ne crois pas. Part de marché d'Internet Explorer comparée au nombre de meurtres aux États-Unis : Comme quoi, on fait dire ce qu'on veut aux statistiques... J'ai vu récemment quelques graphiques à la télé où les échelle étaient étonnamment bien ajustés : pile-poil pour corroborer la théorie du journaliste. Un hasard sans doute... 😛 Via Embruns.net.  

La Photo Dominicale #175

dimanche 17 février 2013
Les dinosaures étaient tenaces. Très tenaces. Surtout les T-Rex. (Un peu long, ça va exploser la mise en page mais tant pis.) Via Poorly Drawn Dinosaurs par Henrik Tomenius. Poorly Drawn Dinosaurs  

T’façon, on peut pas faire confiance à un prestataire…

mardi 12 février 2013
Les prestataires, ça fait n'importe quoi. Quand ça fait quelque chose d'ailleurs. Je suis très bien placé pour en parler. Petite pub de circonstance vue sur Embruns.net et qui m'a fait beaucoup rire. Embruns.net - Le cheval, je l'aime, je le mange !

La Photo Dominicale #174

dimanche 10 février 2013

Pas trop le temps de m'épancher ce soir, mais lisez l'article sur le site NerverEnds, tout est expliqué. En gros, il y a un bunker allemand planqué sous la gare de l'Est à Paris. Et dans un état extraordinairement propre. Impossible à visiter. Cela appartient à la SNCF. Apparemment, il y en a quelques uns comme ça à Paris. Mention spéciale pour les vélos qui servaient à faire de l'électricité ! 🙂

Neverends Via Alt-tab.org.

Critique Anime – Hanasaku Iroha

mercredi 6 février 2013

Animé de 24 épisodes, de 2011 et du studio P.A. Works (comme Another dont j'avais parlé il y a quelques temps).

Hanasaku.Iroha

Résumé et Critique

L'histoire est celle de Ohana, jeune fille qui est envoyée, par sa mère, chez sa grand-mère. La grand-mère tient une auberge, le Kissuiso, dans une petit ville touristique. Ohana déchante rapidement car sa grand-mère ne lui offrira le toit que si Ohana travaille pour l'auberge. De plus, la grand-mère est particulièrement sèche et dure avec ses employés et ne tolère aucune erreur. Ce que Ohana apprendra très vite à ses dépends. L'animé est principalement une tranche de vie. Et même si l'histoire suit Ohana et ses amies comme fil rouge, rapidement, les épisodes se concentreront sur la vie de l'auberge et de ses employés : les femmes de chambres (dont Ohana), les cuistots, l'entretien général, les gestionnaires... J'ai beaucoup aimé cet anime. L'animation est très propre et très attractive. Tout comme Another, mais dans un univers complètement différent et nettement plus pastel. Le chara-design est impressionnant : les personnages sont assimilés très vite tant ils sont différents physiquement, sans être stéréotypés. Les personnages d'ailleurs, sont également très différents dans leur caractère. Et l'histoire s'applique à le montrer. Au fur et à mesure, nous en apprendrons plus sur chacun et sur les relations qu'ils entretiennent entre-eux. Ce qui fait que l'on s'attache à tout le personnel du Kissuiso, ainsi qu'à l'auberge elle-même. Le GROS point fort de cette série est la musique et l'ambiance sonore. Le groupe nano.RIPE est aux commandes et, pour peu que l'on adhère un tant soit peu à leurs sonorités, cet anime devient un régal. En plus d'être musicalement excellents, les openings sont efficaces et mettent vraiment dans l'ambiance de l'auberge. Pour une fois, je ne passais pas systématiquement le générique. Les endings sont toutefois plus oubliables.

8.5/10

L'animé est finalement assez commun dans le scénario abordé. Mais le soin apporté au dessin (appliqué), à la musique (géniale) et à l'histoire (approfondie) font de ces 26 épisodes un excellent divertissement.

La Photo dominicale #173

dimanche 3 février 2013

A l'occasion des travaux de mise à niveau des antennes TV et radio pour le tout-numérique, Stéphane Compoint est allé au sommet de la tour Eiffel pour prendre quelques photos. Sur son site, on retrouve toutes les photos et ça vaut le coup d’œil. A en avoir le vertige !

On peut lire une intéressante interview de lui sur Paris ZigZag où il explique comment il a pris ces photos, et ses impressions au moment des prises de vue. Il explique qu'il était obligé de monter là-haut avec une combinaison complète (que l'on peut voir sur certaines photos) pour se protéger des radiations. En effet, les antennes émettent très forts là-haut et sans protection, ça fait sans doute un peu micro-ondes.... 😀

Stéphane Compoint Via Suchablog.