Suite de la semaine du truc abandonné.

Je suis tombé sur un site américain, Ghost Town Gallery, qui répertorie les villages abandonnées sur la côte Ouest. La plupart sont sortis de terre grâce à une mine. Et quand la mine s'est tari, le village aussi. Les photos montrent des villages plus ou moins bien conservés, du saloon tellement propre qu'il est encore utilisable aux bâtiments partiellement effondrés et véhicules rouillés. La ville de Cerro Gordo est par exemple préservée pour garder une trace de l'activité minière : l'hôtel resté tel qu'il était à l'époque.

Chemung Mine, Californie

De petits textes accompagnent parfois les photos pour raconter l'histoire de la ville. Par exemple, Leadfield, qui n'a compté que 300 habitants pendant 8 mois.

Le tout est associé à un carte Google Maps pour situer les photos. J'y ai passé une petite heure au final quand même ! 😮

Pony, Montana

Cornucopia, Oregon

2 commentaires to “Villages miniers américains abandonnées”

  1. Marius dit :

    Truc oublié classique : la ville de Pripiat

Laisser un commentaire